CMPB
CMPB

Index plan du site


Citations - chansons
->citations.php Plan du site

Quelques textes de chansons en relation avec notre hobby….En connaissez-vous d'autres ? Email

Claire, Suzanne, Adolphine,
Ô ma Mère, des Écaussinnes,
À présent si loin qui dormez,
Vous souvient-il des jours d’été,
Là-bas en Août, quand nous allions,
Pour les visiter nos parents
Dans leur château de Belle-Tête,
Bâti en pierres de chez vous,
Et qui alors nous faisaient fête
À vous, leur fille, ainsi qu’à nous,
En cette douce Wallonie
D’étés clairs là-bas, en Hainaut,
Où nous entendions d’harmonie,
Comme une voix venue d’en-haut,
Le bruit des ciseaux sur les pierres
Et qui chantaient sous les marteaux,
Comme cloches sonnant dans l’air
Ou mer au loin montant ses eaux,
Tandis que comme des éclairs
Passaient les trains sous les ormeaux.

(Max Elskamp, La chanson de la rue Saint-Paul, à ma Mère (extrait)

Sur les photographies de ce vieux caillou
Trois milliards de fourmis qui courent après nous...
... On se fera des igloos, on mangera des phoques
Et on plantera des clous en plein dans le roc

("En l'an 2001" - Pierre Bachelet)


On se réunit avec les amis
Tous les vendredis, pour faire des snobisme-parties
Il y a du coca, on deteste ça
Et du camembert qu'on mange à la petite cuiller
Mon appartement est vraiment charmant
J'me chauffe au diamant, on n'peut rien rêver d'plus fumant
J'avais la télé, mais ça m'ennuyait
Je l'ai r'tournée... d'l'aut' côté c'est passionnant

(Boris Vian :"J'suis snob")

Pour un peu de tendresse
Je donnerais les diamants
Que le diable caresse
Dans mes coffres d'argent
...

(La tendresse , J. Brel)

...Pierre
T'es comme un rocher sur la lande
Tu ne bouges pas tu te demandes
Où peuvent bien aller les rivières...
... Pierre
T'as l'nom d'un caillou qui affleure...

("Flo" - Pierre Bachelet)


Oui oui décidément la boîte
Est bien le plus indispensable
Des progrès faits depuis les temps
Que l'on nomme préhistoriques
Faute d'un terme plus subtil
Pour désigner la vague époque
Où le dinosaure dînait
Dans les marais de l'Orénoque
Où le brontosaure brutal
Broutait des brouets répugnants
près de l'ichtiosaure,
Où le ptérodactyle enfin
Ancêtre extrêmement lointain
Du sténodactyle ordinaire
Ouvrait pareil à Lucifer
Des ailes de vieux cuir de veau
Dans un crépuscule indigo
En faisant claquer ses mâchoires
Pour effrayer nos grands-parents.

B. Vian :"La cantate des boîtes"


top

Les Jauniaux sur le net

 

© CMPB