CMPB
CMPB

Index plan du site


Et pour quelques mauvaises nouvelles de plus...
->votreavis.php Plan du site

cliquez sur les photos pour les agrandir.
© Texte et Photos : MJX, sauf indication contraire.

par Phil Cooreman

Après de longs mois d’abstinence de fouilles dans la région de Couvin, j’avais décidé de retourner “casser du caillou” entre Charleroi et Givet afin de vérifier l’état d’accessibilité des sites que j’y connaissais. Malheureusement quelques mauvaises surprises m’y attendaient.

Tout d’abord une promenade (sans outils) le long du fameux “Mur des douaniers” m’a permis de voir de nouveaux panneaux encore plus restrictifs que les précédents, une barrière en bois “protège” une grande partie de l’affleurement et il est désormais interdit de ramasser les fossiles tout détachés qui traîneraient d’aventure en surface. Ce qui est une idiotie suprême, les fossiles qui ne se trouvent plus en place n’ont de toute manière plus aucun intérêt pour la Science. Il semble que le bon exemple des Suédois n’est pas près de faire des émules outre-Quiévrain...

Ayant prévu de refaire certains autres sites, nous repartîmes vers Vierves-sur-Viroin qui montrait il y a un an ou deux un superbe talus de route rectifié et tout frais. Nous avions d’ailleurs visité avec le Cercle cet affleurement, qui n’avait pas été avare de coraux, brachiopodes et autres fossiles du Coblencien et de l’Eifélien-Couvinien. Après 5 minutes de marche au bas du talus à ramasser les petits fossiles en surface, voilà qu’un gros 4x4 s’arrête de l’autre côté de la route. En descendent deux gardes forestiers, tout de vert vêtus et armés de pistolets automatiques, qui nous demandent ce que nous faisons là. Après l’explication (ramassage de fossiles naturellement dégagés par l’érosion) nous nous voyons seriner l’habituel lot de lieux communs : “Il est interdit de chercher des fossiles... On risque des accidents... Le talus risque de s’effondrer... A cause des abus tout est interdit et partout dans la région... Sauf dans une propriété privée où il n’y a pas de problèmes... Pourrions-nous voir votre carte d’identité... etc. etc.”

Avant de redémarrer les deux cerbères nous demandèrent si “le message était bien passé”.

La région du Viroin est nommée “Parc naturel” mais il m’a vraiment semblé là me trouver dans une dépendance de la Réserve géologique de Dignes-les-Bains.

Une visite assez rapide dans le motocross de Nismes a continué à remplir la coupe,  les ronces et la végétation étaient tellement développées que nous nous sommes enfuis, dépités. Afin de ne pas faire totalement “chou blanc”, il ne nous restait plus qu’à passer de l’autre côté de Couvin afin de faire quelques sites en espérant être un peu plus tranquilles !

Nous arrivâmes dans l’ancienne carrière de Boussu-en-Fagnes afin d’échantillonner les coraux et brachiopodes du Frasnien, et ce pour voir un petit panneau cloué sur un arbre : Propriété privée, défense d’entrer. Il nous fallait donc à nouveau aller voir plus loin, du côté de Cerfontaine et Senzeilles où des talus de route schisteux,  plus ou moins récents, plus ou moins productifs, nous ont difficilement livré quelques petits coraux et brachiopodes, dont des petits Spirifer.

En bref, on peut dire que la paléontologie en Belgique (et surtout en Wallonie, Terre d’accueil ???) commence à devenir aussi difficile à pratiquer que la minéralogie : les quelques sites encore accessibles il y a quelques années sont frappés d’interdiction ou dégradés par la végétation ! La prochaine fois, on ira voir ailleurs... En Eifel allemand, par exemple ! Je me demande ce qu’en penseront les syndicats d’initiative de la région couvinoise...

PS. Il semble également que des panneaux “Réserve naturelle” aient été placés autour du célèbre gîte à Fluorine de Foisches, entre Vireux et Givet. Les galeries étaient déjà interdites à cause d’un accident, maintenant on ne pourra plus chercher à l’extérieur non plus.


top

Les Jauniaux sur le net

 

© CMPB