CMPB
CMPB

Index plan du site



Musée Royal des Sciences Naturelles - La nouvelle salle des Iguanodons (27/10/2007)
->mrsnb.php Site Map

click on pictures to enlarge.
© Pictures : MJX, except otherwise specified.


Nous avons visité pour vous…

La salle complètement rénovée des Iguanodons de Bernissart du Musée Royal des Sciences Naturelles de Belgique.


A Philippe Godefroit et son équipe....

Voilà plus de quarante ans que je parcours avec passion le Musée Royal des Sciences Naturelles de Belgique...
Je viens de passer quelques heures extraordinaires dans la salle rénovée des Iguanodons...
J'en suis revenu émerveillé.
Les présentations très didactiques (je n'en ai pour preuve que le nombre d'enfants leur montrant un intérêt certain) dépassent de loin tous les musées similaires que je connais ( Amérique, Europe, Asie ).

Reçois donc, de même que tous les membres de ton équipe, toutes mes félicitations pour le travail colossal accompli !

Marc Jauniaux

MRSNB - Iguanodon
La verrière aux Iguanodons
MRSNB - Iguanodon
La salle Janlet réaménagée
MRSNB - Iguanodon
MRSNB - Iguanodon
MRSNB - Iguanodon
MRSNB - Iguanodon
Les Iguanodons (Iguanodon bernissartensis)
MRSNB - Iguanodon
MRSNB - Iguanodon
MRSNB - Iguanodon
 
MRSNB - Iguanodon
Le télégramme annonçant la découverte
MRSNB - Iguanodon
Maquette du cran
MRSNB - Iguanodon
Histoire de leur découverte
MRSNB - Iguanodon
les fossiles en place, au sous-sol
MRSNB - Iguanodon
Un Tyrannosaurus rex
MRSNB - Iguanodon
MRSNB - Iguanodon
Un Stegosaurus
MRSNB - Iguanodon
Maiasaura (dans son nid)
Et pour les enfants...(petits et grands)
MRSNB - Iguanodon
MRSNB - Iguanodon
MRSNB - Iguanodon
MRSNB - Iguanodon
MRSNB - Iguanodon
MRSNB - Iguanodon
MRSNB - Iguanodon

 


N’ayant pu attendre plus longtemps ce samedi 27 octobre, votre serviteur s’est rendu bien avant l’heure d’ouverture au Muséum afin d’éviter la cohue prévisible qui allait résulter de la gratuité du Muséum pour ces deux journées de week-end !

Première bonne surprise, une organisation sans faille, la visite de la nouvelle aile pour ces journées inaugurales est limitée à une heure afin de permettre à un maximum de visiteurs de s’émerveiller à la vue de la nouvelle infrastructure de l’aile Janlet ! Bien évidemment les autres salles peuvent être vues ou revues à loisir.

Deuxième surprise, à couper le souffle, en arrivant par le haut de la salle ! On a une vue plongeante sur tout, y compris sur la verrière aux Iguanodons, considérablement agrandie et possédant désormais deux étages : le « rez-de-chaussée » abritant les squelettes en position de vie, et partiellement visible par transparence en dessous, les squelettes en position de gisement ! Idée tout bonnement géniale…

On peut sur la gauche apercevoir en dessous de nous un chantier de fouilles reconstitué, incluant les outils et ossements déjà emballés dans de la toile de jute plâtrée.

Un peu plus loin, une partie explicite les modes de fossilisation.

Sur l’extrême gauche, on peut constater que l’escalier tournant en hélice d’ADN a disparu, remplacé par un escalier monumental qui n’est qu’un retour aux sources par rapport à la situation de 1905.

A peine arrivés dans la salle, nous sommes pris en charge par les guides, personnel du Muséum réquisitionné pour l’occasion, qui nous expliquent les différentes parties de l’exposition. Ils n’avaient pas menti, c’est bel et bien la plus grande salle aux dinosaures d’Europe ! 85 mètres de longueur, 3200 mètres carrés de fossiles et de moulages.

En ce qui concerne les dinosaures, plus de 30 espèces sont présentées. Les pièces trouvées lors des fouilles de l’IRScNB à Kundur (Russie) et à Bayan Mandahu (Mongolie chinoise) sont exposées, sous forme de moulages de très bonne qualité.

Citons encore, outre les Iguanodons, Stegosaurus, Diplodocus, Tyrannosaurus exceptionnel, Vélociraptor, Cryolophosaurus, Struthiomimus, Ankylosaurus, Olorotitan, Psittacosaurus, Lesothosaurus, Amurosaurus, Chasmosaurus, Maiasaura (et son nid), Oviraptor, et quelques « dinosaures à plumes » chinois.

Loin de se cantonner aux seuls squelettes, ou même aux reconstitutions animatroniques (qui ont purement et simplement disparu car elles ne collaient plus aux dernières découvertes) on peut y admirer l’environnement dans lequel évoluaient les dinosauriens, plaques à empreintes de pas, fossiles annexes des mêmes périodes, aussi bien terrestres que marins.

Nouveauté pour la Belgique, le PaleoLab. Ce laboratoire de paléontologie permet aux enfants de chercher de vrais fossiles, de monter des squelettes de dinosaures, de réaliser des moulages, de créer une mini-tempête de sable pour dégager un squelette, de s’habiller comme les néanderthaliens…

Même la cafétéria du Muséum a subi un lifting complet, et nous est revenue sous le nom de « Dino-Café » et, ce qui ne gâche rien, nettement mieux achalandée et plus rapide qu’auparavant.

Pour en revenir à l’exposition, un seul petit bémol en apparence, la présence de superbes fossiles tertiaires de Messel (Allemagne) qui explicitent la survie des dinosaures devenus des oiseaux.

L’on peut néanmoins regretter l’absence de la majorité des fossiles dont notre pays n’est pas avare, nous voulons parler des invertébrés et autres requins, mais patience, de nouveaux grands travaux et ouvertures de salles sont prévus, par exemple en juin 2008, la salle surplombant le nouvel escalier monumental présentera une expo historique sur le Muséum et ses collections.

Ensuite une Galerie de l’Evolution (Il faut bien faire la nique aux créationnistes…) le 12 février 2009 afin de fêter comme il se doit le bicentenaire de la naissance de Darwin, cette exposition sera logée à l’étage de l’Aile Janlet. En 2010, l’ancien couvent mettra à l’honneur la biodiversité.

En tout cas, un grand coup de chapeau au Muséum et à ses sponsors, le pari est indubitablement réussi !

Philippe Cooreman dit Phil « Fossil »


top

jauniaux

© CMPB